Citizens of the world – Citoyens du monde

Bonjour, je m’appelle Manon, je suis d’origine française mais je ne me définis pas par cela. Oui, ma famille est française, ma culture est française, mais mes yeux sont sur le monde. Il n’y a pas de limite au regard, seulement la fermeture d’esprit. Quand on voyage ou on vit à l’étranger, on rencontre forcément des personnes venant d’ailleurs. C’est d’ailleurs incroyable le nombre de personnes qui vivent dans un pays autre que celui de leur famille. Moi, j’étudie maintenant en Finlande. J’étudie le droit de l’environnement, et cela affecte forcément ma vision du monde. En effet, les conséquences des actions humaines sur l’environnement n’ont pas de frontière; et ce sont nos ressources communes (l’eau, l’air, les forêts, la terre) qui en pâtissent. Mon opinion est que le monde est ouvert à tous par nature, mais les Hommes ont défini des barrières afin de développer des profits. C’est aussi plus facile de s’identifier à une petite communauté, je suis d’accord. Néanmoins, lorsque l’on s’identifie à travers un seul prisme, qui est celui de son origine, on se ferme la porte à tant de richesse humaine venant des autres cultures. Si cela ne tenait qu’à cela, l’issue serait triste mais s’arrêterait là. Cependant, un lourd problème apparait quand la pensée centriste et fermée se transforme en haine, peur ou jalousie. De là le danger pointe son nez; le danger, c’est la discrimination, le rejet, les injustices. Lorsque l’on ne cherche pas à comprendre, à questionner, à apprendre, à écouter, la ”peur de l’Autre” nous envahit et nous gangrène. C’est là le danger de la fermeture d’esprit, mais c’est là aussi l’opportunité de renforcer un fait: nous sommes tous du même monde. La planète Terre, elle, n’a rien demandé. On s’est tous retrouvé dessus, et c’est comme si elle n’existait pas. Pourtant, avec toutes les ressources que l’on y puise, il faudrait bien être reconnaissant. L’union fait la force; alors avec ce projet, venant de pays différents, ayant des histoires différentes, et des espoirs communs, nous essayons de communiquer pour créer un langage corporel, un langage qui n’a pas de limite: ni dans sa création, ni dans sa compréhension.

Vastaa

Täytä tietosi alle tai klikkaa kuvaketta kirjautuaksesi sisään:

WordPress.com-logo

Olet kommentoimassa WordPress.com -tilin nimissä. Log Out /  Muuta )

Google photo

Olet kommentoimassa Google -tilin nimissä. Log Out /  Muuta )

Twitter-kuva

Olet kommentoimassa Twitter -tilin nimissä. Log Out /  Muuta )

Facebook-kuva

Olet kommentoimassa Facebook -tilin nimissä. Log Out /  Muuta )

Muodostetaan yhteyttä palveluun %s